Nous contacter par téléphone au 09 79 94 51 51
Prix d'un appel local

JoomlaWatch Stats 1.2.9 by Matej Koval







Poudre à récurer
Poudre à récurer
3.79 €
Ajouter au panier


Estragon
Estragon
2.54 €
Ajouter au panier


Pompe SONETT pour bidon 25 l
Pompe SONETT pour bidon 25 l
17.19 €
Ajouter au panier


Petit pot bébé haricots verts pomme de terre
Petit pot bébé haricots verts pomme de terre
1.62 €
Ajouter au panier


Confiture de pêche bio
Confiture de pêche bio
5.15 €
Ajouter au panier


Dulse
Dulse
4.64 €zzz4.00 €zzzRemise: 0.64 €
Ajouter au panier


Shampooing soin douceur
Shampooing soin douceur
8.70 €
Ajouter au panier


Bollywood flush
Bollywood flush
8.62 €
Ajouter au panier


Beurre de karité bio
Beurre de karité bio
10.77 €
Ajouter au panier


Galettes bio champignons et pois chiches Sans Gluten
Galettes bio champignons et pois chiches Sans Gluten
3.70 €
Ajouter au panier






Paiement sécurisé par le CIC

Transport colissimo
informations consommateur, le silicone

LES SILICONES

Le silicone est présent dans les cosmétiques traditionnels sous la forme de cires ou d'huiles. Ces substances chimiques sont entièrement synthétiques et dérivées du silicium. Les substances que l'on retrouve le plus souvent sont les suivantes :

  • Dimethicone
  • Cetyl dimethicone copolyol
  • Phenyl trimethicone
  • Stearyl dimethicone
  • ...
On les trouve principalement dans les produits suivants :

  • protection de la peau,
  • soins capillaires,
  • rouge à lèvres,
  • etc.
Le dimethicone est aussi appelé Polydimethylsiloxane acronyme : PDMS).

Ces produits agissent comme des bouches pores au niveau de la peau et du cuir chevelu. Ils sont en outre quasiment non biodégradables et donc très polluants.


Pour en savoir plus :

Le Polydimethylsiloxane sur wikipédia, cliquez ici


Sur kelbio :

Les produits nocifs utilisés en cosmétiques traditionnelle, cliquez ici .



* Nous utilisons volontairement le terme soupçonné afin de ne pas être accusé de parti pris, même si dans le cas de certains produits ces impacts sont avérés et reconnus par la communauté scientifique. Nous laissons ainsi au lecteur la liberté de ce faire sa propre opinion.